Malthusianisme

Le Mathusianisme en quelques mots :

Malthus est un économiste de l’aube du 19 ° siècle .


Toute sa théorie repose sur quelques points :

  • La croissance humaine est de plus en plus rapide .
  • Elle est plus rapide que la croissance des terres cultivables .
  • Elle est encore renforcée à population égale par un accroissement des besoins par tête d’habitant .
  • Soit on diminue d’une façon ou d’une autre les naissances, soit ce sera la catastrophe par augmentation de la mortalité .
  • La vie n’est pas la seule à faire de la surproduction ; l’industrie peut produire plus que ce dont les consommateurs ont besoin ou les moyens de s’offrir ...

Malthus est " politiquement incorrect" :

La limitation des naissance ne plait pas à Dieu ....


Malthus n'est pas socialiste pour autant :

la limitation des anissances,c'est pour les pauvres ...
Pour Malthus, seule la procréation des familles peu sûres de pouvoir nourrir leurs enfants devait être restreinte...


Critiques du Malthusianisme 

On peut contester en partie les théories de Malthus ,du moins jusqu’à un certain point :il est clair qu’il existe un optimum de population sociétale ; en dessous on perd des dons,au-delà on se crée des ennuis ….

Ceci se voit déjà tout en bas de l’échelle les petites communautés agricoles sont condamnées à mourir parce qu’elles ne savent pas remplir adéquatement toutes les tâches : culture, éducation des enfants, équipement convenable, logement convenable, société spécialisée , sécurité,etc …

Dans un premier temps l’augmentation de population des petites communautés agricoles est profitable :

  • La transhumance permanente suite à l’épuisement des sols fait place à une sédentarisation,une irrigation (qui cette fois vaut la peine d’être mise en œuvre parce qu’elle va être utilisée longtemps,et idem pour ce qui est des moyens de conservation .
  • Il en découle de ce premier avantage d’autres : une même population a besoin de moins de terres … ce qui permet ) plus de populations de s’installer, ce qui justifie l’apparition de métiers trop importants pour une petite bourgade isolée mais justifiée pour une population plus dense . L’exemple type est la forge .

 

Dans un second temps ... C'est "différent" ....On ne peut pas contester par ailleurs non plus qu’à l’autre bout de l’histoire, le village est devenu ville puis mégapole ,ne produit plus de nourriture mais en importe, ce qui nécessite des moyens de transports ,de gigantesques pertes de place pour les moyens de transport et les zones de traitement des flux.
Les gens en excès dans ces mégapoles devenues des enfer créent des désordre qu’il faut réprimer en utilisant pour ce travail une partie des forces « constructives » de l’état consacrée à une tâche « non constructive ….les flics et les pompiers sont utiles, mais ils ne produisent « rien »

Catastrophe malthusienne

Une catastrophe malthusienne désigne un effondrement démographique qui suit une croissance exponentielle de la population et qui est dû à l'épuisement des ressources consécutif à cette croissance.

On remarque ça « partout » dans le monde animal .
Même si tous leurs besoins vitaux sont largement couverts,la population de rats en arrive à un moment à mourir de stress et soit de problèmes cardiovasculaires dus au stress ,soit de baisse d’immunité dus aussi au stress .

Une particularité à avoir en tête est que dans une croissance de population,tout va bien jusqu’au moment où tout va mal .
Il n’y a pratiquement pas de pré alerte, sauf pour les esprits clairs voyants .
Prenons le cas d’un troupeau de rennes en pleine croissance sur une île .
La dernière année « saine » ,la population s’accroit une dernière fois et le surbrouttage commence en automne-hiver sans aucune conséquence  .
Au printemps suivant ,ce qui a été surbroutté ne repousse plus et la famine s’installe.
Tout devient surbroutté .
La terre n’est plus retenue par la racine et s’arrache avec les pluies .
En quelques mois c’est la catastrophe …

Néomalthusianisme

Le néomalthusianisme est une actualisation de la doctrine de Thomas Malthus et de sa prise de conscience des ressources limitées de la Terre.
 Les néomalthusiens font de cette limitation des naissances un droit et un devoir humain.

Cette idée de départ débouche sur des conséquences politiques et économiques : moins de naissance = aussi moins de travailleurs, donc une augmentation prévisible des salaires et aussi moins de soldats .
La politique serait donc suicidaire si on est seul à la suivre ….

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site