Crédit-carbone


Un crédit-carbone est une unité correspondant à une tonne d'équivalent CO2 (dioxyde de carbone) sur les marchés du carbone .
Contrairement à ce que laisse entendre le nom, le marché du carbone concerne plusieurs types de gaz à effet de serre, et pas seulement le dioxyde de carbone ;
et on transpose en effet tout type d'émission de gaz à effet de serre en équivalent CO2..

On y retrouve :
• Le dioxyde de carbone (CO2)
• Le méthane (CH4)
• Les oxydes d'azote (NOx), anhydride sulfureux (SO2), ozone (O3).


Cette autorisation de produire une tonne de carbone a un coût que la société qui va la produire doit payer .

Dans les faits, l’Etat donne à chacune de ses sociétés un quotas gratuit de tonnes de carbones .
Tant que la firme reste en deçà, elle ne doit rien payer .
Dès qu’elle dépasse le quotas, elle doit acheter des certificats d’autorisation.
Ces certificats d’autorisation proviennent d’autres sociétés qui elles n’ont pas utilisé l’ensemble de leur quotas reçus gratuitement, ou qui se sont trompés dans leurs évaluations et en ont acheté « trop » par rapport à leurs besoins réels ..
ces sociétés vont donc se retrouver avec des crédits carbones en trop qu’elles pourront « vendre » à ceux qui en ont besoin .
Il y a donc possibilité de réer des « bourses » de carbone .

Effets « pervers » :

a) La fermeture pure et simple d’une société équivalait précédement à la perte quasi-totale des actifs (il restait le bâtiment, le terrain et les machines, mais le bâtiment était généralement invendable, le terrain pollué et les machines hors d’âge .
Ici il reste à vendre des crédits carbones ….
La fermeture d’une société peut donc rapporter bien des sous ….

b) La taxe carbone n’est pas la même partout et les attributions de quotas également .
Ceci peut être un nouvel incitant à délocaliser …

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×